Michloa’h Manote écologiques

 

Pourim aujourd’hui en Israël et dans le monde juif. Cette fête où Israël marque le succès de la reine Esther et de Mordehaï face à Aman, du peuple juif contre Amalek, l’ennemi qui veut la destruction totale, sanguinaire, pernicieuse d’Israël, prend encore cette année, une signification douloureuse, après les événements dramatiques que vient de vivre Israël

Et pourtant, malgré la peine et la douleur, le peuple juif  continue et fête aujourd’hui Pourim. Une des traditions de la fête de Pourim est d’envoyer des Michloa’h Manote comme il est écrit dans la Méguila d’Esther

“Mordehaï mit par écrit ces événements et expédia des lettres à tous les juifs, proches ou éloignés, dans toutes les provinces du roi Assuérus,  leur enjoignant de s’engager à observer, année par année, le quatorzième jour du mois d’Adar et le quinzième jour,  c’est-à-dire les jours où les juifs avaient obtenu rémission de leurs ennemis, et le mois où leur tristesse s’était changée en joie et leur deuil en fête à en faire des jours de festin et de réjouissances et une occasion d’envoyer des présents l’un à l’autre et des dons aux pauvres. ” Meguila d’Esther, 9, 20- 22

 

Conformément aux directives de Mordehaï, le 15 du mois juif d’Adar, jour de Pourim, les israéliens qui raffolent des cadeaux, des fêtes et des victuailles s’en donnent à cœur joie, et envoient ces présents, ces Michloa’h Manote ( textuellement envoie de portions) les uns aux autres.

Les uns aux autres est il écrit dans la Méguila d’Esther. Faîtes les comptes, lorsqu’un million de familles – au moins –  envoie ces cadeaux enrubannés à amis et familles, sans compter les enfants qui eux aussi veulent suivre les directives de Mordehaï et envoient leur “portions” sucrées à leurs copains, cela fait quelques millions de paquets  cadeaux qui circulent en Israël en quelques heures.

Très sympathiques ces paniers enrubannés, enveloppés de cellophane vaporeux et  emplis de bonbons, confiseries, et gâteaux mais coté santé et écologie…

Dans la petite localité où j’habite, des femmes ont eu l’idée de remplacer cette orgie de sucreries par des dons aux personnes déshéritées, les cadeaux de Pourim, oui mais sans exagération.  “ La loi juive, exige pour Pourim d’envoyer ces cadeaux à deux personnes. Pas plus. explique Yaël, une des responsables du projet. Pour les autres amis, place au génie juif de l’informatique et de la charité.  ”

Quelques semaines avant la fête de Pourim, chaque famille reçoit une liste de toutes les familles de la communauté et choisi ces familles à qui elle désire envoyer un Michloa’h Manote . Le coût, quelques dix shekels par famille. Il y a même une assurance ”ne soyez pas dans l’embarras”, au cas où vous auriez oublié de noter une famille qui  elle ne vous as pas oublié. Le jour de Pourim, chaque famille reçoit un unique mais énorme paquet accompagné de la liste des familles qui ont envoyé ce Michloa’h Manote nouvelle version, virtuel, communautaire, écologique . Chacun sort gagnant de l’histoire. Des pauvres reçoivent un chèque conséquent. (Car de facto, la participation de chaque famille dépasse de loin le coût du cadeau unique)  Coté écologie, moins de papiers et de ruban. Coté santé, pas de visites chez le dentiste au lendemain de Pourim.

 

5 thoughts on “Michloa’h Manote écologiques

  1. Et BIEN C ‘est intelligent parceque vraiment il y a en marre les copines de ces misloah remplit de confiseries achetees a trois sous au marche et on peut comprendre lorsque on envoie un vingtaine de misloah si l’on devait acheter des produits de qualite on se ruinerait

  2. Juste une précision, il faut tout de même envoyer selon la halacha de Pourim, envoyé au moins concrétement deux mishloah contenant chacun au moins deux mets consommables

  3. Ce qui se consomme (fruits, legumes, patisseries, viandes etc….) est BIOLOGIQUE ( Bio pour raccourcir) Et ce qui ne se consomme pas (meubles, constructions, chauffage etc…etc… ) est lui écologique ! (Ecolo, pour racourcir)
    Merci…

  4. Une autre idée bio ou écolo ou santé j’habite à Raanana, avec mon groupe d’amies nous nous sommes donnés le mot. Plus de sucreries à quelques sous comme le dit très bien Michelle mais des plats des vrais. Chacun à sa manière. Ainsi le jour de Pourim, je reçois du pain fait maison, du couscous, des sushis, des gateaux au noix et même des éclairs au chocolat. Tout ceci enveloppé avec soin agrémenté d’un bamba ou d’un chips rien de plus.

  5. Merci pour ce sujet il est vrai que je suis une néophyte sur le sujet mais votre article ma donné envie d’en apprendre plus . Il est rare de voir un article écrit sans faute . Je vais poursuivre ma lecture sur votre site . En espérant pouvoir vous relire , bonne continuation pour la suite. Cordialement .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *