En direct de Jerusalem

En direct de Jerusalem

Le Blog de Katy-Clara Bisraor Ayache

 

Had Gadia en ladino

Had Gadia est une des plus célèbres chansons de Pessah. Chantée à la fin du repas du seder, cette chanson symbolique mélange d’araméen et d’hébreu a fait l’objet de nombreuses  exégèses.

La plus connue, le Had Gadia, l’agneau, serait le peuple juif face aux nations qui tentaient de le chasser  de sa terre. L’Assyrie serait le chat, la Babylone, le chien,  la Perse, le baton, la Macédoine, le feu, le monde chrétien et Rome, l’eau et les Turcs serait l’ange de la mort. Et la fin de l’histoire, le peuple juif sauvé par Dieu. Une des plus belles interprétations de Had Gadia, est à mon avis celle de Shomi Shabbat, Had Gadia en ladino, en fait une adaption d’une chanson en italien, basée sur Had Gadia. Mais dommage, très court. Shabbat n’a en fait enregistré que deux couplets, dans le cadre d’une publicité qu’il préparait pour un opérateur de la téléphonie mobile.

Qu’importe, Une minute et trente secondes de plaisir, pour vous, ami d’En direct de Jérusalem, en cette veille de la Pâques juive 2013.

 

6 Responses to “Had Gadia en ladino”

  1. 1
    brigitte:

    SUperbe le ladino c’est particulier

  2. 2
    Vivianne:

    pour les
    abonnes du Blog qui ne connaissent pas voici la traduction en francais

    Mon père l’avait acheté
    Pour le prix de deux sous
    L’agneau ! L’agneau !
    Mon père l’avait acheté
    Pour le prix de deux sous
    Ainsi le raconte la Haggada

    Rusé, le chat se tenait aux aguets
    Il se jeta sur l’agneau et le dévora
    Le chien qui avait étranglé le chat
    Qui avait dévoré l’agneau
    Que mon père avait acheté
    Pour le prix de deux sous
    L’agneau ! L’agneau !

    Alors le bâton s’avance
    Il s’abat et corrige le chien
    Qui avait mordu le chat
    Qui avait dévoré l’agneau
    Que mon père avait acheté
    Il l’avait acheté
    Pour le prix de deux sous
    L’agneau ! L’agneau !

    Sans hésiter, le feu consume le bâton
    Qui avait corrigé le chien
    Qui avait étranglé le chat
    Qui avait dévoré l’agneau
    Que mon père avait acheté
    Pour le prix de deux sous
    L’agneau ! L’agneau !

    Puis l’eau vint éteindre le feu
    Qui avait consumé le bâton
    Qui avait corrigé le chien
    Qui avait étranglé le chat
    Qui avait dévoré l’agneau
    Que mon père avait acheté
    Pour le prix de deux sous
    L’agneau ! L’agneau !
    […]
    Pourquoi chantes-tu donc, l’agneau ?
    Le printemps n’est pas encore là et la Pâque non plus
    Est-ce que tu as changé ?
    Moi, j’ai changé cette année
    Et tous les soirs, comme chaque soir,
    Je n’ai posé que quatre questions
    Mais ce soir, il me vient une autre question
    Jusqu’à quand durera ce cycle infernal ?
    Ce soir, il me vient une question
    Jusqu’à quand durera ce cycle infernal
    De l’oppresseur et de l’opprimé,
    Du bourreau et de la victime
    Jusqu’à quand cette folie ?

  3. 3
    Claude Shazar:

    Vivianne, la traduction que vous donnez est en fait la traduction de la tres belle version de Hava Alberstein elle a reecrit revu le texte et c’est ce que vous avez publie la traduction textuelle du texte de la hagada la voici

    Un agneau, un agneau: Que mon père avait acheté pour deux sous.
    Que mon père avait acheté pour deux sous.

    Un agneau, un agneau: Que mon père avait acheté pour deux sous.
    Et le chien arrive et mord le chat qui a mangé l’agneau,
    Que mon père avait acheté pour deux sous.

    Un agneau, un agneau: Que mon père avait acheté pour deux sous.
    Et le bâton arrive et frappe le chien
    qui avait mordu le chat, qui avait mangé l’agneau,
    Que mon père avait acheté pour deux sous.

    Un agneau, un agneau: Que mon père avait acheté pour deux sous.
    Et le feu arrive et brûle le bâton.
    qui a frappé le chien, qui a mordu le chat, qui a mangé l’agneau,
    Que mon père avait acheté pour deux sous.

    Un agneau, un agneau: Que mon père avait acheté pour deux sous.
    Et l’eau arrive et éteint le feu,
    qui a brûlé le bâton, qui a frappé le chien,
    qui a mordu le chat qui a mangé l’agneau,
    Que mon père avait acheté pour deux sous.

    Un agneau, un agneau: Que mon père avait acheté pour deux sous.
    Et le bœuf arrive et boit l’eau,
    qui a éteint le feu, qui a brûlé le bâton,
    qui a frappé le chien, qui a mordu le chat, qui a mangé l’agneau,
    Que mon père avait acheté pour deux zouzim.

    Un agneau, un agneau: Que mon père avait acheté pour deux sous.
    Et le chohet arrive et égorge le bœuf,

    qui a bu l’eau, qui a éteint le feu
    qui a brûlé le bâton qui a frappé le chien
    qui a mordu le chat, qui a mangé l’agneau
    Que mon père avait acheté pour deux sous.

    Un agneau, un agneau: Que mon père avait acheté pour deux sous.
    Et l’ange de la mort arrive et tue le chohet

    qui a égorgé le bœuf, qui a bu l’eau
    qui a éteint le feu, qui a brûlé le bâton,
    qui a frappé le chien, qui a mordu le chat, qui a mangé l’agneau,
    Que mon père avait acheté pour deux sous.

    Un agneau, un agneau: Que mon père avait acheté pour deux sous.
    Et arrive le Saint Béni soit-Il,

    et fait mourir l’ange de la mort, qui a saigné le chohet

    qui a égorgé le bœuf, qui a bu l’eau
    qui a éteint le feu, qui a brûlé le bâton,
    qui a frappé le chien, qui a mordu le chat, qui a mangé l’agneau,
    Que mon père avait acheté pour deux sous.

    Un agneau, un agneau: Que mon père avait acheté pour deux sous.

  4. 4
    Martine une fidele:

    et pour rajouter a Vivianne et Claire La chanson de Hava Alberstein chantee dans le film FREE ZONE d’AMOS GITAI

  5. 5
    PEREZ Claude:

    Trés trés jolie !! Bonne Fête de Péssah à tous ! Claude

  6. 6
    Nathan ELKRIEFF:

    Shlomi Chabat
    Tu chantes merveilleusement bien (had gadia) en ladino.
    Moadim Lesimha à Kathy BISRAOR et à tout le Klal Israel.

Leave a Reply

Abonnez vous à mon Blog

Le Mariage

En direct d'Israël

Ecouter

Lire

Le temps qui passe

November 2019
S M T W T F S
« Aug    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Archives

Commentaires…

Uses wordpress plugins developed by www.wpdevelop.com